école de santé

Affinez votre recherche parmis les écoles de santé :


école de santé

Les métiers de la santé sont réglementés par l’Etat, qui les distingue selon plusieurs familles et il est donc nécessaire d’obtenir un diplôme d’Etat pour pouvoir exercer.

Si certains métiers sont bien connus du grand public, beaucoup ne le sont pas et il vaut le coup pour les étudiants que la santé intéresse, de s’informer au préalable sur les formations et les carrières pour avoir conscience de toutes les opportunités qui s’offrent à eux.

Les différents niveaux d’études nécessaires pour exercer dans la santé

Certains métiers de la santé ne nécessitent pas d’avoir le baccalauréat. Les auxiliaires de puériculture par exemple aident à l’éveil et l’accueil des enfants malades ou handicapés. Ils les suivent dans leur insertion sociale, dans leur évolution et les reçoivent parfois plusieurs fois par semaine. L’auxiliaire de puériculture en tant que véritable accompagnateur, parle avec les parents pour les aider à comprendre et à accepter la maladie de leur enfant.

D’autres professions sont accessibles par évolution, comme celles de formateurs. Les enseignants en gynécologie obstétrique accompagnent les étudiants dans leurs formations de sage-femme, après avoir eux même exercé le métier pendant plusieurs années.

Après l’obtention d’un bac pro ou d’un bac technique, il est possible par exemple de se tourner vers la profession de prothésiste dentaire, d’exercer dans les filières techniques des milieux de la santé.

Les bac généraux donnent accès à toutes les formations de la santé, comme médecin, sage-femme, vétérinaire, etc…

L’exercice des métiers de la santé

Qu’on exerce en cabinet, à domicile ou en centre hospitalier, les métiers de la santé ont tous la même finalité : celle d’aider, de soigner et d’accompagner les individus.

Ces professions sont souvent des vocations pour ceux qui veulent sauver leurs semblables ou tout simplement leur rendre la vie plus agréable. Les grandes responsabilités qu’impliquent les métiers de la santé nécessitent d’être passionné et d’aimer les prises de décision.


D’autres professionnels travaillent dans le domaine, mais ne sont pas au contact direct des patients, comme les ingénieurs, pharmaciens en recherche, etc…

Un enseignement varié

L’enseignement des métiers de la santé est partagé entre la pratique et la théorie. Car s’il est important d’être incollable sur les parties du corps humain (ou animal pour les vétérinaires), de reconnaître les différentes maladies et de savoir y appliquer les bonnes molécules, il est nécessaire d’avoir l’exercice du terrain.

En hôpital (en Centre Hospitalier Universitaire), l’apprenti évolue aux côté de ses patients. Il est directement plongé au cœur de son métier, se trouve face à une personne malade qu’il doit aider et non face à une simple étude de cas. Ses décisions peuvent avoir un réel impact, et c’est pourquoi il est toujours épaulé par des professionnels.

En parallèle, l’étudiant apprend la théorie à l’école.

Souvent, les étudiants doivent passer des concours d’entrée et sont classés. 

Les écoles de santé en France


Copyright © Etudinfo 2008-2014 - Tous droits réservés